A la Une

Repair Café : réparer ensemble au lieu de jeter

Partager cet article : Logo Facebook Logo Twitter

illustration de l'actualité : Repair Café Ixelles 03/11/2013 | by Philippe Clabots (#PhilippeCPhoto)

Face à l’épuisement des ressources naturelles et l’obsolescence programmée, un mouvement citoyen s’est mis en marche pour prolonger la durée de vie des objets. Comment ? En organisant des ateliers de réparation où savoir-faire, solidarité et convivialité se mêlent pour agir contre le tout jetable. Ce type d’actions, quelle que soit sa dénomination, permet aux publics de se réapproprier leurs biens de consommation, en préférant une attitude active face à une panne.

Un lieu solidaire et d’échange de compétences pour une société plus durable

Le Repair Café ou « Café de réparation » invite le grand public à réparer des objets d’usage (électroménager, matériel électronique…) mais aussi des vêtements ou des meubles dans un espace collaboratif et chaleureux où de nombreux outils sont mis à disposition. Grâce au soutien de bénévoles experts en bricolage, les Repair Cafés deviennent des lieux d’entraide où chacun lutte, à sa manière, contre l’obsolescence programmée des objets du quotidien tout en économisant des kilos de déchets.

Organisé soit dans un lieu dédié soit dans un local qui accueille d’autres types d’activités, le Repair café est considéré et répertorié en tant que lieu de médiation numérique. En effet, la réparation de nombreux objets nécessite des compétences en matière digitale et électronique mais aussi un accompagnement et une transmission de savoir-faire auprès du public, à l’instar du métier de médiateur numérique.

Au-delà de l’objectif de réparer des objets cassés ou abîmés pour leur redonner vie, ces lieux donne à voir autrement ce que l’on possède, à en redécouvrir la valeur pour favoriser un changement de mentalité, condition essentielle à une société durable construite par et pour tous. Ils ne viennent toutefois pas concurrencer les réparateurs professionnels puisque la plupart du temps les objets nécessitent une intervention simple. Face à une réparation complexe, le visiteur sera orienté vers ces professionnels.

Ces initiatives trouvent à l’heure actuelle un essor considérable en France et ailleurs. Une consultation sur la structuration du mouvement « Repair’Acteurs 2.0 » est en cours sur la plateforme de la médiation numérique afin de faire émerger une dynamique collective et collaborative autour de ces lieux.

Structurer un réseau pour partager un concept

Né en 2009 aux Pays-Bas, le concept de « Repair Café » s’est rapidement étendu de par l’évidence de son principe et la volonté des citoyens d’agir sur leur mode de consommation. Cela a donné naissance à la fondation « Repair  Café » qui accompagne des groupes locaux qui souhaitent organiser des initiatives similaires sur leur territoire en leur proposant conseils et kit de communication. Des acteurs peuvent aussi se regrouper pour monter ce type de projets sans pour autant faire appel à la fondation. Qu’ils empruntent le nom de Repair Café ou autre, on trouve aujourd’hui des milliers de lieux de ce type, et la France n’est pas en reste.

Dans l’objectif de structurer ce mouvement, l’association Générations Solidaires Vauréal, spécialisée dans l’accompagnement, la promotion et la défense des intérêts du réseau des Repair Cafés en France, en lien avec la délégation Société Numérique de l’Agence du Numérique, propose une consultation ouverte à tous et collaborative pour élaborer une charte commune. Elle permettra notamment de préciser les critères d’appartenance au mouvement mais aussi sur le statut des acteurs des Repair Cafés, aujourd’hui bénévoles. 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A la rentrée de septembre 2016, l’association Générations Solidaires Vauréal lance un mini centre de reconditionnement de PC dans le cadre de ses activités de Repair Action. L’objectif est de proposer des ordinateurs de bonne qualité en location à 1€ symbolique par mois à de structures associatives et à des particuliers. Ce matériel a été préalablement reconditionné, c’est-à-dire boosté pour optimiser leur fonctionnement,  par des Repair Acteurs. Les logiciels libres sont privilégiés pour les équiper en raison de leur efficacité. L’objectif est de garantir la réparation ou la reprise pour un échange en cas de dysfonctionnement des ordinateurs. 

- Publié le : 05 août 2016 - Partager cet article : Logo Facebook Logo Twitter