A la Une

La Paillasse à Paris : le biohackerspace où il faut être

Partager cet article : Logo Facebook Logo Twitter

illustration de l'actualité :

La Paillasse a vu le jour en 2011 dans un squat de la banlieue parisienne. Premier biohackerspace de France, il a désormais déménagé dans un lieu de 750 m2 en plein cœur de Paris et est devenu un des plus grands réseaux de laboratoires ouverts et citoyens au monde. Entre débrouille, bidouille et biologie, cet espace atypique mêle les genres et les disciplines pour permettre la mise en œuvre de projets collaboratifs et open-source toujours sur fond d’innovation ouverte.

Un espace singulier dans le paysage des Tiers-lieux

A la différence d’un hackerspace, espace de fabrication autonome qui trouve sa singularité dans son activité axée essentiellement sur le monde de l’informatique, le biohackerspace se définit comme un laboratoire communautaire et citoyen tourné vers les technologies du vivant. Les projets concernent le numérique, la biologie, l’agriculture ou encore l’économie circulaire, souvent en créant des ponts entre ces différentes disciplines. Simple exemple parmi beaucoup d'autres : un test de DNA barcoding (méthode d'analyse biologique permettant de déterminer une signature génétique) 40 fois moins cher et beaucoup plus rapide que l'offre du marché. Cela permet de vérifier facilement s'il y a des OGM dans un aliment ou de déterminer l'origine d'une viande (bœuf ou cheval) par exemple.  

Arpenter la Paillasse n’est pas réservé à un public spécifique. Makers, designers, scientifiques, artistes, entrepreneurs, philosophes, informaticiens ou simples curieux sont les bienvenus. L’objectif est donc plutôt de franchir des barrières pour aller sur des terrains encore inexplorés. L’hybridation des divers savoir-faire est donc ici un atout pour innover.

Inventer les usages et technologies ouvertes de demain

La Paillasse met à disposition des visiteurs une multitude d’espaces (FabLab, laboratoires en co-working, plateformes techniques…) afin qu’ils expérimentent toutes sortes d’idées pour créer les modèles du futur, répondre aux grands défis communautaires.

Le libre est une des pierres angulaires du projet afin que tout le monde puisse profiter des sujets étudiés : c’est le fondement de l’innovation ouverte, les avancées et trouvailles étant mises à la disposition de tous. Dans cet esprit, des conférences, visites, hackathons et ateliers de tous genres sont organisés pour faire découvrir le lieu et les potentialités des approches envisagées.

Jamais à court d’idées, La Paillasse lance officiellement le 8 septembre son nouveau programme « Open Residence ». Pendant au moins 6 mois, 30 personnes pourront profiter de l’espace et des ressources humaines et matérielles du lieu pour conceptualiser et concrétiser leurs idées les plus innovantes et audacieuses. Partant du constat que les idées les plus prometteuses peuvent parfois ne pas aboutir faute de financement, et fidèle à sa nature et à sa culture, le biohackerspace détourne le financement monétaire classique. Les participants donneront de leur temps, à raison de 5 jours par mois « sous la forme de sessions de travail collaboratif et interdisciplinaire qui seront appliquées à la résolution de problématiques scientifiques, sociales et environnementales et qui seront financées par nos partenaires ».

A tous ceux qui ont un projet un peu fou, c’est peut être le moment de se lancer ! Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 30 septembre sur le site du projet "Open résidence".

 

Pour aller plus loin

La Paillasse

- Publié le : 07 septembre 2016 - Partager cet article : Logo Facebook Logo Twitter