A la Une

Initier au numérique avec les robots, portrait d’un médiateur numérique « robotique »

Partager cet article : Logo Facebook Logo Twitter

illustration de l'actualité : Ateliers robotique

Les objets automatisés et connectés font partie intégrante de notre quotidien et sont de plus en plus nombreux : à la maison, au bureau, dans la voiture, dans les lieux publics… S’ils se démocratisent, leur fonctionnement n’en reste pas moins complexe pour le citoyen lambda. Et si on démystifiait « le code » en initiant les enfants à la programmation ? C’est le défi que proposent de nombreux ateliers de médiation numérique mis en place pour les enfants au moyen d’un outil particulièrement ludique : le robot.

Rencontre avec Christophe Marquestaut, médiateur numérique « robotique »

Intervenant depuis une quinzaine d’année dans les domaines de l’animation et de la formation, Christophe Marquestaut anime depuis 2013 des ateliers de médiation auprès des enfants sur des temps scolaires, mais aussi extra-scolaires, dans le sud des Landes et le Pays Basque. Il a mis en place des ateliers spécialisés sur la vulgarisation scientifique et la découverte du numérique, notamment par l’intermédiaire de la création multimédia. En 2015, un nouveau volet est venu enrichir ses animations, l’initiation à la programmation et au code informatique par l’intermédiaire de la robotique.

Comment se déroule un atelier robotique avec les enfants ?

Les ateliers se déroulent en petits groupes de 10 enfants maximum. Je leur présente un robot et on s’interroge ensemble sur celui-ci. A quoi peut-il servir ? Est-ce qu’ils reconnaissent des composantes qu’ils ont pu déjà voir sur d’autres appareils (par exemple un port USB) ?

Les enfants sont très attirés par les robots en raison notamment de leur aspect ludique. Ensuite, par groupe de 2, les enfants s’essaient à l’utilisation du robot et tentent de découvrir ses différentes fonctions, de quoi il est capable : se déplacer, suivre un parcours, etc. Le travail en binômes leur permet d’échanger, de s’entraider.

Une fois les fonctions du robot maîtrisées, l’étape suivante consiste à démonter et remonter le robot pour explorer comment il est fait. A l’aide de gabarits, les enfants pourront même le transformer et lui faire prendre de nouvelles formes.

Ensuite, on aborde la programmation en attribuant de nouvelles fonctions au robot : le faire sourire, transporter un smartphone pour filmer l'espace exploré par le robot… les possibilités sont nombreuses. Cette étape peut être réalisée en connectant le robot à un ordinateur ou à l’aide d’une tablette tactile en téléversant directement un programme dans le robot. Un logiciel adapté permet aux enfants de découvrir les bases de la programmation. Cette étape de programmation donne souvent même l’occasion d’aborder les questions de droits et de partage (de code, de logiciels, d’images...) en informatique.

A quelles compétences font appel ces ateliers ?

Ces ateliers sont très complets. La manipulation, le montage et le démontage font appel aux compétences manuelles. Les mathématiques sont abordées lors de l’étape de la programmation, que ce soit par les aspects de la logique, du calcul ou de la géométrie. Certaines fonctionnalités peuvent faire appel à des compétences scientifiques, par exemple lorsqu’on installe un capteur de température. Les capacités créatives sont aussi mobilisées lorsque les enfants rédigent du texte ou font des dessins pour personnaliser le robot. Enfin, les compétences numériques sont bien sûr développées par l’utilisation de logiciels et d’applications, mais la manipulation et la programmation des robots permettent également aux enfants de faire des liens avec d’autres objets connectés de la vie quotidienne et d’en extrapoler le fonctionnement de ceux-ci. Par exemple, un détecteur de mouvement ou d’obstacle en marcher arrière d’un véhicule fonctionnera sur les mêmes principes que sur le robot.

Voici en images quelques exemples de réalisations produites par les enfants.

Quels outils utilisez-vous pour mener vos ateliers ?

De nombreux robots éducatifs ont été développés. J’utilise plusieurs robots différents. Ils comportent des logiciels de programmation faciles d’accès et permettent de programmer différents types de comportements, comme l’évitement d’obstacles ou le parcours sur une ligne tracée au sol et être télécommandés depuis un smartphone ou une tablette.

Fin de l’entretien

Cette découverte accompagnée de robots dans le cadre d’ateliers de médiation numérique, ce n’est pas qu’apprendre aux enfants à coder, mais, c’est aussi les aider à comprendre les machines qui font partie de notre quotidien et les aider à résoudre des problèmes. En abordant la programmation, ils apprennent à décortiquer un projet ou une idée à la base complexe en une série d’opérations simples. 

- Publié le : 01 avril 2016 - Partager cet article : Logo Facebook Logo Twitter