A la Une

Face aux nouveaux usages, l’Anticafé propose un modèle de lieux hybrides

Partager cet article : Logo Facebook Logo Twitter

illustration de l'actualité : Anticafé - ©Mylittleparis.fr

Ambiance décontractée, décoration épurée mais chaleureuse, des boissons et des encas en libre service … Entre espace de travail partagé et salon de thé convivial, L’Anticafé ne ressemble qu’à lui même. 

Né en 2013, le concept de ces lieux atypiques repose sur un modèle économique qui l’est tout autant : la personne paye ici le temps passé et non pas ses consommations. L’idée part de la volonté de remettre les usagers au cœur du service, en leur proposant une offre adaptée à leurs pratiques qui évoluent elles aussi. Travaux seuls ou en groupe d’étudiants, réunions d’associations, alternative au travail à domicile, nombreux événements organisés par la communauté … l’Anticafé est un lieu propice au travail, à l’échange et aux rencontres.

L’aménagement est réfléchi. D’un côté, il y a de grandes et petites tables disposés de manière à proposer des espaces de travail à investir seul ou à plusieurs, de nombreuses prises pour brancher son ordinateur, wifi et imprimante à disposition… De l’autre, des fauteuils, jeux de société où les visiteurs peuvent se détendre autour d’une boisson ou autre.

Avec un tarif allant de 3 à 5 € l’heure et 24€ la journée, le concept a de quoi séduire différents publics. Pour les adeptes du coworking, le prix est similaire à celui d’un espace de travail partagé, à 240 € par mois. De quoi élargir la palette déjà étoffée des lieux de travail alternatifs, tout en créant aussi du lien social autour d’un positionnement : « culture, éducation et innovation ». Régulièrement, les Anticafés proposent donc des animations en faisant appel à des communautés, entreprises ou associations expertes en la matière. Le numérique y est évidemment souvent mis à l’honneur, avec par exemple des ateliers de code pour créateur d’entreprise et autres « workshops » qui permettent une montée en compétences des usagers.  

Le concept séduit de plus en plus à l’instar de la récente levée de fonds de plus de 1 million d’euros auxquelles les fondateurs ont procédé. Après l’ouverture de 4 lieux à Paris, 1 à Aix-en-Provence et 1 à Rome, d’autres anticafés vont ainsi rapidement voir le jour à Nantes, Bordeaux, Toulouse, Lyon et ailleurs en Europe.

 

Pour aller plus loin :

- L’Anticafé

- La page Facebook Anticafé Paris

- La page Facebook Anticafé Aix-en-Provence

- Publié le : 27 juillet 2016 - Partager cet article : Logo Facebook Logo Twitter