A la Une

Entreprise : quelques conseils pour ne pas rater sa transition numérique

Partager cet article : Logo Facebook Logo Twitter

illustration de l'actualité : Virage numérique

Pas de site web, aucune présence de l’entreprise sur les réseaux sociaux, tenue des comptes et édition des factures manuelles… Peur de rater un moment décisif dans la stratégie de l’entreprise en manquant le virage numérique ? Beaucoup d’entrepreneurs sont dans ce cas en France, n’exploitant pas pleinement le potentiel de l’économie numérique par manque de connaissances et de compétences.

Pourtant aujourd’hui toute entreprise aspire à maîtriser les outils numériques afin de maintenir, voire d’améliorer sa compétitivité et sa rentabilité. D’une part parce que les clients ont changé et que le numérique a accéléré leur prise de pouvoir, d’autre part parce que l’écosystème même de l’entreprise, ses salariés, ses fournisseurs et ses concurrents, a évolué avec l’arrivée de nouveau modèles d’affaires.

Prochainement sur la plateforme de la médiation numérique, des exemples d’entreprises qui ont réussi le virage numérique seront présentés mais avant cela, quelques conseils.

Alors, comment bien maîtriser cette transition ? Quelles sont les clés de réussite ?

  1. Appréhender le numérique dans le cadre de la stratégie d’entreprise

Prendre le virage numérique relève d’une tactique à part entière. Il est donc important de se poser les bonnes questions et d’identifier des objectifs clairs et réalisables : Pourquoi utiliser les outils numériques ? Quels sont les bénéfices que l’entreprise peut en tirer ?

Par exemple, une entreprise peut rentrer en transition pour simplifier la saisie de données administratives afin de dégager du temps pour d’autres tâches à valeur ajouté, assurer sa présence sur les réseaux sociaux pour promouvoir de nouvelles offres ou encore développer des outils collaboratifs pour améliorer la communication interne …

  2. S’entourer de professionnels de la médiation numérique

Pour être efficace et réaliser sa transition dans un temps court, il est important de travailler avec de vrais professionnels du domaine. Sur l’ensemble du territoire en France, les acteurs de la médiation numérique sont là pour accompagner les entreprises, quel que soit leur niveau de qualification. Leurs services proposent :
- un accompagnement dans la mise en place de la stratégie numérique grâce à un suivi personnalisé de la réalisation du diagnostic au plan d’actions,
- une aide à la prise en main technique d'outils, avec des ateliers de manipulation d'outils, des formations ou des supports tutoriels,
- un espace de mise en relation avec d'autres entreprises au travers de rencontres professionnelles, d’ateliers de formation et de retours d'expériences.

Espaces publics numériques labélisés entreprises, chambres de commerce et d’industrie, tiers lieux ou encore espace de coworking, chaque entreprise trouvera forcément un allié à proximité.

3. Faciliter l’appropriation de la culture numérique par le personnel

Prendre le train du numérique est un enjeu plus culturel que technique. L’assimilation par les collaborateurs est donc la clé. En effet, l’usage du numérique peut être porteur d’autonomie mais aussi accélérateur de motivation et de productivité pour les salariés. Montée en compétences, formation, accompagnement du personnel et mise à disposition de matériel efficace sont des éléments primordiaux quant à la réussite de la transition numérique de l’entreprise. Toutefois, attention à ne pas ajouter plus de procédures de contrôle que nécessaires pour les salariés car cela pourrait avoir une incidence sur leurs temps de production effective.

4. Héberger ses données en France

Choisir un datacenter en France n’est pas anodin : la France a été l’un des premiers pays à mettre en place une véritable politique de protection des données, et les centres d’hébergement de données sont soumis à des gages de sécurité forts. Aux Etats-Unis, avec la loi ACTA qui s’applique, l’Etat américain est libre de piocher dans les données sans que cela soit considéré comme du piratage (brevets, fichiers clients …). Au-delà de l’aspect législatif, héberger ses données dans l’hexagone permet aussi de bâtir des relations de proximité avec son prestataire, un gage de transparence important.

 Pour aller plus loin :

 Programme gouvernemental « Transition Numérique » 

- Publié le : 25 janvier 2016 - Partager cet article : Logo Facebook Logo Twitter