A la Une

« FabLabs Solidaires » un programme mondial de lutte contre le décrochage et l’insertion professionnelle

Partager cet article : Logo Facebook Logo Twitter

illustration de l'actualité :

Les FabLabs, instruments de lutte contre le décrochage scolaire et l’insertion professionnelle ? C’est le pari du programme « FabLabs Solidaires » porté par la Fondation Orange. Bruno Aujard, délégué de la Fondation Orange pour le Sud-Ouest présente le projet, sa philosophie et ses résultats.

Qu’est-ce que le programme « FabLabs Solidaires » ?

Il s’agit d’un programme mondial qui a vocation à lutter contre le décrochage scolaire et pour l’insertion professionnelle. Notre pari est le suivant : les Fablabs peuvent être un concentré d’opportunités pour des jeunes en difficulté. Ils y découvrent des technologies, des savoir-faire encore peu connus, rencontrent des professionnels (start-up, Fab-managers), des particuliers passionnés ou des étudiants. Cela peut leur permettre d’identifier des compétences pour lesquelles ils ont une appétence, un métier… qui pourront, par exemple, les orienter vers une formation.

Bien sûr, personne n’affirme qu’ils trouveront tous du travail après trois heures dans un Fablab, mais cela peut être un déclencheur sur la voie de l’insertion professionnelle, un moyen d’ouvrir le champ des possibles quand les portes semblent fermées.

Concrètement, comment le programme fonctionne-t-il ?

Nous lançons des appels à projets pour identifier des FabLabs porteurs d’actions de médiation numérique. Le programme en est à sa deuxième année et nous comptons 38 « FabLabs Solidaires » en France et 13 à l’étranger.  

Ces FabLabs, soutenus financièrement, s’ouvrent gratuitement à des publics qui, vraisemblablement, n’en franchiraient pas les portes spontanément : des élèves de collèges classés en secteurs prioritaires, d’écoles de la deuxième chance ou des jeunes suivis par des missions locales.

Par exemple, pour les jeunes accueillis en mission locale dans le cadre de la Garantie Jeunes, les FabLabs organisent des présentations de trois heures sur place ; nous tenons à ce que ce temps soit le plus actif possible. Il s’agit donc plus d’un atelier que d’une simple visite. Ils ressortent avec un objet fabriqué sur place. Après cette demi journée dans un FabLab, 90% des jeunes se disent intéressés par ce qu’ils ont vu et 20% disent avoir découvert de nouveaux métiers ou de nouvelles façons de travailler.  Nous proposons à ces 20% de revenir ensuite « en résidence » pour y développer des projets en lien avec leurs envies ou leurs projets professionnels.

S’agit il d’un soutien apporté aux FabLabs ?

Clairement, ce n’est pas notre mission. Ce que nous soutenons, c’est l’éducation et l’insertion professionnelle. Il ne s’agit pas d’un programme de subvention des structures.  Ceci dit,  notre conviction est que les FabLabs ont une réelle utilité dans la cité et nous espérons avec les « FabLabs Solidaire » en faire la démonstration pour que les acteurs institutionnels prennent le relais par la suite.  Donc si le programme « FabLabs Solidaires » a pu faciliter l’installation de ces lieux pas encore très connus, dans un paysage institutionnel, c’est tant mieux.

 

Pour aller plus loin :

Fondation Orange, espace dédié aux FabLabs Solidaires 

La carte des FabLabs Solidaires en France

La Fondation orange organise un concours en tous les FabLabs Solidaires intitulé #Imake4mycity, inventons la ville de demain. Découvrir tous les projets et voter

- Publié le : 04 mars 2016 - Partager cet article : Logo Facebook Logo Twitter